France 3 a diffusé il y a quelques jours un film de Pierre Granier-Deferre appelé « La métamorphose des cloportes » mettant en scène entre autres Lino Ventura et Charles Aznavour. En plus de proposer des dialogues d’un Michel Audiard de la grande époque (j’adore 🙂 ), ce film de 1965 (jamais sorti en DVD…) a aussi l’avantage de proposer quelques vues d’un des chef-d’oeuvres d’Hector Guimard : le Castel Henriette.

En effet, cet édifice dont il ne reste quasiment rien a ouvert ses portes à quelques tournages avant de disparaitre dans l’indifférence générale en 1969.

Bien sur, on ne voit pas grand chose de plus que la grille d’entrée, la rembarde du balcon et une cheminée. Mais c’est déjà ca…

Il y a peu de photos du Castel Henriette. On peut trouver une carte postale d’époque ou quelques photos prises peut avant sa destruction ICI, mais je vous conseille vivement l’achat de ce livre vraiment bien documenté si vous voulez en voir plus.

Le musée des Arts Décoratifs vient de rouvrir ses portes aujourd’hui après 10 ans de travaux. Ca valait le coup d’attendre.
Présentant des œuvres allant du moyen-age à nos jours, l’Art Nouveau est bien entendu présent et Hector Guimard également au travers d’une chambre à coucher sauvée de la destruction de l’hôtel particulier qu’il avait conçu pour son ami Léon Nozal.

Mais Guimard n’est pas seul. Emile Gallé est là aussi…

…ainsi que Louis Majorelle.

Au delà de l’Art Nouveau, c’est aussi l’occasion d’admirer quelques superbes meubles Art Déco produits par Emile Jacques Ruhlmann, surnommé le Riesener du 20ieme siècle pour la qualité extrème de ses productions.

Alors, courez au Musée des Arts Décoratifs, l’entrée est gratuite tout ce week-end pour la ré-ouverture.