Comme vous le savez peut-être, le musée d’Orsay est en possession du fond Guimard, c’est à dire de la quasi totalité des archives du cabinet de l’architecte. Quelques pièces sont exposées au musée même, mais il est impossible par manque de place de présenter l’ensemble de ce fond.

Je viens de tomber sur un site culturel de la communauté européenne (Europeana) qui présente une grande partie (tout ?) du fond Guimard.

A consommer sans modération.

Non, il ne s’agit pas de cyclisme, mais bien d’Art Nouveau. Je découvre par hasard que le musée Peugeot de Sochaux utilise massivement des éléments d’entrées de métro « style Guimard » pour présenter ses collections dans la partie consacrée aux débuts de la marque automobile en 1904.

On le voit bien sur la galerie d’images du site consacré au musée Peugeot.

Guimard a fait son entrée dernièrement dans plusieurs musées parisiens, mais je me dois de racheter un oubli sur ce blog : je n’ai jamais parlé du musée d’Orsay qui fut le premier à défendre l’Art Nouveau en général, et Hector Guimard en particulier, à une époque où personne ne s’en souciait.

Le musée d’Orsay présente plusieurs salles dédiées à l’ Art Nouveau avec quelques superbes oeuvres bien mises en valeur.

Hector Guimard occupe une place particulière et d’assez nombreuses oeuvres de l’artiste sont présentées (j’en ai encore découvert de nouvelles lors de ma visite d’hier…).

Le musée des Arts Décoratifs vient de rouvrir ses portes aujourd’hui après 10 ans de travaux. Ca valait le coup d’attendre.
Présentant des œuvres allant du moyen-age à nos jours, l’Art Nouveau est bien entendu présent et Hector Guimard également au travers d’une chambre à coucher sauvée de la destruction de l’hôtel particulier qu’il avait conçu pour son ami Léon Nozal.

Mais Guimard n’est pas seul. Emile Gallé est là aussi…

…ainsi que Louis Majorelle.

Au delà de l’Art Nouveau, c’est aussi l’occasion d’admirer quelques superbes meubles Art Déco produits par Emile Jacques Ruhlmann, surnommé le Riesener du 20ieme siècle pour la qualité extrème de ses productions.

Alors, courez au Musée des Arts Décoratifs, l’entrée est gratuite tout ce week-end pour la ré-ouverture.

Le musée du Petit Palais vient de rouvrir à Paris après une rénovation nécessaire ayant durée plusieurs années.

Une bonne partie des collections exposées concerne l’époque 1900 parisienne et donc l’Art Nouveau. C’est l’occasion d’admirer quelques superbes bijoux de cette époque.

Hector Guimard quant à lui trouve enfin la place qu’il mérite puisqu’une pièce complète lui est consacrée, permettant d’admirer le mobilier qu’il avait dessiné pour le salon de son hôtel particulier de l’avenue Mozart et que sa femme, Adeline Oppeiheim, avait voulu léguer aux musées français à la mort de l’architecte.
(Désolé pour la qualité de la photo, mais les flash sont interdits et la pièce très sombre.)