youtube

 

On trouve sur Youtube un certain nombre de vidéos ayant Hector Guimard pour sujet, mais celle-ci me parait assez intéressante et juste, résumant en 38 minutes la vie de l’architecte et aussi l’incompréhension du public vis à vis de son oeuvre.

Je l’avais vue il y plusieurs années à la télévision; atmosphère un peu étrange, mais instructif.

« La Ronde » est un film de Roger Vadim de 1964 qui permet de retrouver à l’écran Jane Fonda, Jean-Claude Brialy ou Maurice Ronet.

Mais « La Ronde », c’est aussi l’occasion de voir le Castel Henriette (détruit en 1969) dans lequel une partie de l’action prend place.

g001

Une vue très intéressante (en tous cas pour moi), c’est la vue de l’intérieur qui permet d’avoir les couleurs des vitraux de la porte d’entrée que je ne connaissais que via cette photo noir & blanc.

henriette3

g002

g003

g004

g005

 

Hier, mercredi 9 novembre, France 3 a diffusée une émission de la série « Des racines et des Ailes » consacrée à la rénovation du musée d’Orsay à l’occasion de son 25ième anniversaire. Evidement, l’Art Nouveau faisait partie du voyage avec un reportage consacré à trois maîtres  : Victor Horta, Charles Henry MackIntosh et Hector Guimard.

Le reportage est disponible ICI (enfin, il le sera bientôt car à l’heure où j’écris, il y a juste la pub qui le précède…).

« What’s new Pussycat ? » est un film franco-américain de 1965 doté d’un casting de rève (Peter Selers, Peter o’Toole, Romy Schneider, Woody Allen, Ursula Andress…) qui a un grand intéret pour moi. Non seulement il est assez drôle, mais surtout son réalisateur (Clive Donner) semble avoir été un amateur d’Hector Guimard.
Comme pour « La métamorphose des cloportes« , l’action de ce film prend place dans le Castel Henriette quelques années avant la démolition de ce dernier. Et comme le film est cette fois en couleurs, autant en profiter…

Mais ce n’est pas tout. Une scène présente Romy Schneider donnant un cour d’anglais à une assemblée d’élèves dans un petit amphithéatre. Je ne pense pas que cet amphithéatre (qui ne semble pas être unique dans le bâtiment) se situe dans le Castel Henriette. Est-ce juste un décor de cinéma ? Je l’ignore.

Et pour finir, un petit clin d’oeil sur un plan montrant des policiers courant devant une grille qui n’est autre que celle du Castel Béranger , rue La Fontaine, à Paris.

 

France 3 a diffusé il y a quelques jours un film de Pierre Granier-Deferre appelé « La métamorphose des cloportes » mettant en scène entre autres Lino Ventura et Charles Aznavour. En plus de proposer des dialogues d’un Michel Audiard de la grande époque (j’adore 🙂 ), ce film de 1965 (jamais sorti en DVD…) a aussi l’avantage de proposer quelques vues d’un des chef-d’oeuvres d’Hector Guimard : le Castel Henriette.

En effet, cet édifice dont il ne reste quasiment rien a ouvert ses portes à quelques tournages avant de disparaitre dans l’indifférence générale en 1969.

Bien sur, on ne voit pas grand chose de plus que la grille d’entrée, la rembarde du balcon et une cheminée. Mais c’est déjà ca…

Il y a peu de photos du Castel Henriette. On peut trouver une carte postale d’époque ou quelques photos prises peut avant sa destruction ICI, mais je vous conseille vivement l’achat de ce livre vraiment bien documenté si vous voulez en voir plus.