DSC00797

D’après Le Cercle Guimard, l’hôtel Mezzara serait à vendre. Je suis preneur de toute info sur le sujet, n’ayant rien trouvé sur internet pour le moment.

Le même Cercle Guimard, qui y a organisé plusieurs manifestations, souhaiterait profiter de l’occasion pour y installer une fondation dédiée à l’architecte. Une belle idée.

Comme je l’indiquais ICI, l’association « Le Cercle Guimard » organise dans l’hôtel Mezzara (rue La Fontaine, Paris 16ieme) une exposition qui permet de voir les productions d’Hector Guimard au travers de cartes postales d’époque, et en particulier celles éditées à la demande de l’architecte à des fins publicitaires et qui sont très rares (il semble d’ailleurs qu’une des cartes postales de la série n’ait jamais été retrouvée – si vous l’avez, vous êtes le roi du pétrole).

Il est possible d’accéder au jardin situé à l’arrière de l’hôtel particulier pour visualiser l’autre façade de l’hotel, très différente de celle donnant sur la rue.

L’exposition prend fin le 3 septembre alors dépêchez-vous, c’est l’occasion de pénétrer dans un édifice Art Nouveau majeur habituellement fermé au public.
Et bravo à l’association qui se donne du mal pour faire connaitre l’œuvre de Guimard.

L’association « Le Cercle Guimard » organise entre le 3 juillet et le 3 septembre une exposition qui permettra de retracer l’oeuvre d’Hector Guimard à travers quelques 150 cartes postales anciennes dont les rarissimes « Style Guimard » editées à la demande de l’architecte.
Cette exposition aura lieu dans l’Hotel Mezzara, rue La Fontaine à Paris 16ieme.

Comme je l’avais indiqué ICI, l’association Le Cercle Guimard organisait hier soir une projection d’un court métrage de 1966 consacré à l’oeuvre d’Hector Guimard : Hectorologie.

Cette projection avait lieu dans l’hôtel Mezzara érigé par Guimard au 60 de la rue La Fontaine Paris 16ième. Cet hôtel appartient aujourd’hui au ministère de l’Education Nationale et l’association rève d’y installer un jour un musée consacré à Guimard.

On peut voir dans cet hôtel une pièce dans laquelle le mobilier créé par Hector Guimard est encore en place, ce qui est exceptionnel.

Que dire sinon que l’interieur de l’édifice semble en très bon état et que j’en ai pris encore une fois plein les mirettes ?

J’ai été très agréablement surpris aussi de constater que beaucoup de monde était venu au rendez-vous. Guimard ne laisse plus indifférent.